Le succès de la législation anglaise en matière de détection de métaux.

Téléchargez notre infographie sur les chiffres clés du PAS en cliquant ici ou sur l’image ci-dessous :

infographie pas par xp

Neil Faulkner, Archéologue Anglais : « A tous les utilisateurs de détecteurs de métaux consciencieux, qui font des trouvailles dans des sols perturbés, qui enregistrent les lieux des trouvailles, et les déclarent aux autorités archéologiques locales. Cet utilisateur de détecteurs de métaux consciencieux est un archéologue sauveur de notre patrimoine». Source : Neil Faulkner, “Hidden Treasure, Digging up Britain’s Past” publié par BBC Books

Le Treasure Act est une loi du gouvernement britannique qui concerne l’Angleterre, l’Irlande du Nord et le Pays de Galles. Selon cette loi, toutes les personnes découvrant un trésor sur l’un de ces territoires doivent le déclarer.

Comment fonctionne le PAS ? Le Portable Antiquities Scheme enregistre les trouvailles archéologiques découvertes par les citoyens afin de faire progresser les connaissances, de relater l’histoire des communautés passées et de renforcer l’intérêt du grand public pour le patrimoine. Il s’agit d’un partenariat entre le British Museum (en Angleterre) et l’Amgueddfa Cym*.

*l’Amgueddfa Cymru – National Museum Wales (au Pays de Galles), qui travaille avec au moins 98 partenaires dans les deux pays.

Le PAS est composé de 40 agents de liaison des découvertes (Finds Liaison Officers) qui sont situés en Angleterre et au Pays de Galles. Leur mission est d’enregistrer les découvertes archéologiques faites par les citoyens.

Découvrez les 5 choses à savoir sur le succès du Portable Antiquities Scheme !

 

Le PAS fait progresser les connaissances archéologiques afin de raconter l’histoire des peuples et lieux du passé.

Les petites trouvailles archéologiques sont essentielles pour comprendre les territoires du passé. Bien que la plupart des découvertes enregistrées par le PAS n’aient pas de contexte immédiat – la majorité d’entre elles sont trouvées dans la zone de labourage où l’activité agricole les a remontée de la surface – elles fournissent néanmoins des indices cruciaux sur l’activité humaine du passé, tels que le lieu et la manière dont les gens vivaient, et les types d’objets qu’ils utilisaient.

Voici un exemple de trouvaille :

BH-AFA0EA Monture d'étrier de Sherington, Buckinghamshire. Son design est influencé par l'art de l'âge Viking.
BH-AFA0EA
Monture d’étrier de Sherington, Buckinghamshire.
Son design est influencé par l’art de l’âge Viking.

Le PAS partage les savoirs archéologiques afin que la population puisse en apprendre davantage sur l’histoire.

Outre la collecte de données, afin de produire une collection virtuelle (en ligne) de découvertes archéologiques par le public, le PAS vise également à rendre ces informations aussi largement disponibles que possible, et à impliquer le public dans l’archéologie par le biais des trouvailles archéologiques. La collaboration du PAS – le fait que nombre de ses agents de liaison avec le public sont basés dans des musées et d’autres organisations patrimoniales, et travaillent en étroite collaboration avec eux – facilite la sensibilisation du public, notamment par le biais de journées de découverte, de conférences publiques et d’autres actions de sensibilisation.

Deniers en argent républicains et impériaux provenant du trésor de pièces romaines de Gobowen, Shropshire.
Deniers en argent républicains et impériaux provenant du trésor de pièces romaines de Gobowen, Shropshire.
Un exemple de traitement d’objets du PAS.
Un exemple de traitement d’objets du PAS.

Le PAS promeut les meilleures pratiques archéologiques des découvreurs afin que le passé soit préservé pour les générations futures.

Les détecteurs de métaux font des découvertes archéologiques parmi les plus remarquables en Grande-Bretagne, mais pour que ces découvertes réalisent leur potentiel, il est essentiel que les découvreurs suivent le Code de pratique pour une détection de métaux responsable en Angleterre et au Pays de Galles (2017) – ce qui signifie qu’il faut obtenir les autorisations nécessaires, arrêter de creuser si quelque chose d’in-situ ou d’inhabituel est trouvé, et contacter un archéologue pour ensuite enregistrer les trouvailles avec le PAS. Il est également essentiel que les trouvailles importantes finissent dans les collections des musées, pour que tout le monde puisse les voir et en apprendre plus sur celles-ci.

LVPL-55FB97 Rick Firth (découvreur) et Matthew Knight (spécialiste de l'âge du bronze au National Museum Scotland) observant l'épée de l'âge du bronze trouvée à Swettenham, Cheshire.
LVPL-55FB97
Rick Firth (découvreur) et Matthew Knight (spécialiste de l’âge du bronze au National Museum Scotland) observant l’épée de l’âge du bronze trouvée à Swettenham, Cheshire.
LVPL-55FB97 Poignée d'épée en cuivre de l'âge de bronze provenant de Swettenham, Cheshire.
LVPL-55FB97
Poignée d’épée en cuivre de l’âge de bronze
provenant de Swettenham, Cheshire.

Le PAS soutient les acquisitions de découvertes archéologiques par les musées afin que ces découvertes puissent être sauvegardées pour les autres générations

Le fait que les agents de liaison soient basés dans des musées ou d’autres organisations patrimoniales, et qu’ils entretiennent des liens étroits avec les musées de leur région, leur offre des possibilités idéales de travailler avec leurs collègues au profit du secteur du patrimoine dans son ensemble. Ce type de travail peut aller du soutien à la collecte locale de découvertes importantes à la mise à disposition de leurs connaissances pour des expositions sur l’archéologie locale. Ce soutien est mutuel, les agents de liaison bénéficient largement de l’expertise de nombreuses personnes.

Exposition Trésors de l'Essex au château de Colchester.
Exposition Trésors de l’Essex au château de Colchester.

Le PAS s’assure de sa durabilité afin que les trouvailles faites par les citoyens puissent continuer à réécrire l’histoire.

A la fin de l’année 2019 :

  • 81 602 découvertes ont été enregistrées et la base de données du PAS (finds.org.uk/database) contenait 1 511 589 objets et pièces de monnaie dans 967 610 enregistrements.
  • 4 143 personnes ont proposé des objets à enregistrer, et près de 90 % des objets ont été trouvés par un détecteur de métaux.
  • Actuellement, 511 chercheurs ont un accès complet aux données du PAS.
  • 765 projets de recherche ont utilisé les données du PAS à ce jour, dont 28 grands projets de recherche à grande échelle et 159 doctorats.
  • Au moins 674 événements de sensibilisation ont eu lieu, y compris des conférences et des journées de découverte. Grâce à ces événements, le PAS a eu un contact direct avec au moins 15 086 adultes et 1 324 enfants.
SOM-A557C8 Solidus de Constantin Ier (306-337 apr. J.-C.) en or trouvé à Wanstrow, Somerset.
SOM-A557C8
Solidus de Constantin Ier (306-337 apr. J.-C.) en or trouvé à Wanstrow, Somerset.
SOM-A557C8 Solidus de Constantin Ier (306-337 apr. J.-C.) en or trouvé à Wanstrow, Somerset.
SOM-A557C8
Solidus de Constantin Ier (306-337 apr. J.-C.) en or trouvé à Wanstrow, Somerset.

Vous connaissez maintenant les 5 choses à savoir sur le PAS.

Le rôle principal du PAS est d’enregistrer les découvertes archéologiques afin de faire progresser les connaissances. Il est généralement reconnu que la détection des métaux peut apporter une contribution importante à la connaissance si elle est réalisée de manière responsable et respectueuse, conformément au Code de pratique pour la détection de métaux en Angleterre et au Pays de Galles.

Alors, la détection responsable en Angleterre, un exemple à suivre ?

 

Téléchargez notre infographie sur les chiffres clés du PAS en pdf : Infographie du PAS par XP 

Téléchargez le fichier pdf du Rapport annuel du Portable Antiquities Scheme ici : Rapport annuel PAS 2019

Liens utiles :