Une dague de l’âge du Bronze

Erwin Suurd est un prospecteur heureux. Il a en effet eu la chance de découvrir une magnifique arme de l’âge du bronze, aujourd’hui exposée dans un musée, pour sa plus grande fierté. Un nouvel exemple d’une collaboration efficace et productive entre prospecteurs et archéologues, encouragée par la loi et un respect mutuel entre les scientifiques et les passionnés de détection qui n’hésitent pas à déclarer leurs plus belles trouvailles.

Erwin-Deus

Durant les longs mois d’été, alors que les champs que je prospecte habituellement sont en culture, il est bien difficile de trouver un site où promener mon Déus. Alors je me balade longuement en voiture dans la région,  pour repérer mes prochains lieux de détection. J’en profite également pour discuter avec les gens que je rencontre.

C’est ainsi qu’un soir, en rentrant chez moi, je remarquais un panneau de l’Oil Company Néerlandaise. Après quelques recherches, j’appris que cette société allait installer un nouveau pipe-line. Il était question d’ouvrir une tranchée de trente mètres de large, et de trente centimètres de profondeur, sur un parcours de près de trente kilomètres.

Muni de l’indispensable autorisation des responsables du chantier, je commençais alors à venir prospecter, durant toutes mes soirées libres.Les semaines passèrent ainsi, sans que je trouve d’objet intéressant. Il faut dire que l’Histoire locale n’est pas très riche. Il n’y avait vraiment aucune pollution dans le sol et je pouvais utiliser mon Déus au maximum de ses possibilités ; basse fréquence, discri à zéro et puissance au maximum.

Un soir, en marchant le long des remblais, je remarquais des tessons de poteries, mélangés à la terre. Ils semblaient très anciens. Je prospectais donc plus minutieusement dans cette zone mais, là encore, je n’obtins aucun son. Comme il commençait à se faire tard, je décidais de retourner vers ma voiture et c’est là que j’entendis un bip très fort, un peu comme lorsque je détecte une canette en aluminium. Je me déplaçais pour balayer à 90 degrés par rapport à mon premier passage. La réponse était un peu plus courte, mais le son restait propre et clair et en tous cas très net sur les bords. Je creusais à l’aide de ma pelle. Un passage au-dessus du trou, m’indiqua que l’objet était sorti. Je fouillais donc dans la motte et j’attrapais un gros morceau de métal que je dus débarrasser de sa gangue de terre. Mon cœur faillit s’arrêter, lorsque je m’aperçus que je tenais dans ma main, un antique poignard en bronze.

assemblé erwin suurd 1

Le soir même, j’envoyais quelques photos à l’archéologue local. Sa réponse ne se fit pas attendre : S’il vous plaît, soyez très prudent et n’essayez pas de nettoyer cet objet vous-même, je souhaiterais vous voir au plus vite. Après étude, l’archéologue m’a expliqué qu’il s’agissait d’une arme de l’âge du bronze, vieille de près de 3700 ans.

erwin-dagger-2

Ce poignard est aujourd’hui exposé dans le musée provincial. Tout le monde peut ainsi admirer ma trouvaille, ce qui me procure une grande satisfaction.

Erwin Suurd Netherlands

Tenez-vous informé des nouveautés et actualités XP en vous inscrivant sur la newsletter:  http://eepurl.com/WcmRz