Une croix française sur le sol anglais!

Il y a des découvertes qui aiguisent notre curiosité et nous replongent dans l’Histoire. Joe Tilt, de Birmingham au Royaume-Uni, peut en témoigner. Il a trouvé en détectant une belle croix médiévale en or. Il existe d’autres croix similaires mais celle qu’il a  trouvée est l’unique du 14ème siècle.

La relique, amenée au Birmingham Museum où se situe le trésor saxon, a été examinée par les experts. En croisant l’histoire et les inscriptions on peut supposer l’équipée de cette relique. La croix est décrite comme une croix d’évêque du 14ème siècle et contiendrait une relique sacrée, elle est notamment décrite comme l’unique croix reliquaire sur mesure. Quatre mots sont gravés sur les quatre parties de la croix (Amor, Crux, Forat  et Malmy). Elle pourrait avoir un lien avec Marmoutier. Cette commune française du département du Bas-Rhin en Alsace doit son nom à un certain moine Maur fondateur du monastère. Or cet ordre des moines de Marmoutier avait une dépendance au prieuré où la croix a été retrouvée en Angleterre. Et « Malmy » inscrit sur la croix, est un village à 45 km de Marmoutier.

Joe Tilt, notre chanceux détectoriste, soulignera avec beaucoup d’humour « c’est une croix française arrivée sur le sol anglais, trouvée 7 siècles plus tard par un anglais avec le DEUS, un détecteur de métaux français, faut le faire ! » Et de rajouter avec un peu d’émotion « samedi dernier, j’étais justement au Birmingham Museum en famille. Je contemplais le trésor Saxon en sortant du musée et j’ai dit à ma femme que j’aimerais bien trouver une croix comme celle-ci et ça s’est réalisé, il semble que j’étais destiné à la trouver. »

Chanceux ? En fait plutôt persévérant notre homme. Car le jour de la découverte, les conditions n’étaient pas au top nous raconte Joe «  Le terrain était boueux, il faisait froid, humide et venteux ». De leur club de prospection, il ne restait plus que 2 personnes et lui. Déterminé, il se souvient « Au moment où j’ai reçu un signal sur mon Deus, ma femme a reçu un signal sur son détecteur. Elle m’a tout de suite appelé afin que je puisse creuser mais je lui ai répondu que je creuserai d’abord le mien ayant le pressentiment d’être tombé sur une bonne cible. J’ai donc commencé à creuser lorsque j’ai aperçu une couleur jaune semblable à de l’or, je me suis empressé de la retirer et la nettoyer. J’ai aussitôt rappelé ma femme pour lui montrer, puis ensuite aux deux autres membres du club et au fermier. Le fermier m’a dit qu’il était impressionné de n’être jamais tombé dessus lui qui prospectait sur ce terrain depuis 1949. »

Tenez-vous informé des nouveautés et actualités XP en vous inscrivant sur la newsletter:  http://eepurl.com/WcmRz