De l’or à la poêle

Si trouver des paillettes d’or natif dans les rivières françaises est simple et courant à l’aide d’une batée ou d’un pan américain, tomber sur des pépites de bonne taille en pleine terre avec son détecteur de métaux reste en revanche plus difficile. En effet, bien que certains scientifiques estiment que le noyau terrestre contient une quantité d’or importante, le métal jaune n’est concentré, en surface, qu’en certains lieux.

Mais Christophe vient de nous montrer que cela n’est pas pour autant impossible. Ce jeune prospecteur de l’ouest de la France a eu le bonheur de découvrir un site aurifère récemment, lui permettant de mettre à jour régulièrement des pépites avec son détecteur. La découverte a été faite, tout à fait par hasard, dans l’Ouest de notre pays. Nous n’en saurons, bien évidemment, pas plus sur la localisation précise du site aurifère.Toujours est-il que, ce jour-là, Christophe et quatre de ses amis prospectaient un nouveau champ pour lequel ils venaient d’obtenir l’autorisation du propriétaire. Les découvertes habituelles s’enchaînèrent durant la matinée. Vieilles ferrailles, capsules… et, par-ci, par-là, quelques jolies monnaies, perdues par les laboureurs des temps anciens, figuraient au menu.

Le quartz, un excellent indicateur de la présence d’or

La zone était polluée et minéralisée, il y avait, en particulier, beaucoup de quartz. Christophe ne le savait pas encore, à cette époque, mais cette roche est un indicateur précieux pour les chercheurs d’or. Son association avec le métal noble, remonte aux origines de la formation de notre planète.Tout à ses recherches, le jeune homme était à mille lieues de s’imaginer la belle découverte qu’il allait faire, sous peu. Sur un bon signal de son détecteur DEUS, il exhuma un petit caillou rugueux. En grattant la gangue de terre qui le recouvrait, il eut la surprise de voir apparaître une magnifique couleur jaune, cette couleur qui ne trompe pas, même un néophyte : la couleur de l’or.

assemble_pepite_france_3

Deux pépites supplémentaires

On conçoit aisément la joie que procure une telle découverte. D’autant plus que Christophe ne s’était jamais imaginé en chercheur d’or, depuis ses débuts en détection, quatre ans plus tôt. Bien sûr, il avait rêvé à tous ces chasseurs de pépites, en Australie ou dans les montagnes du nord de l’Amérique, mais de là à en trouver lui-même, en plein champ, à deux pas de chez lui. C’était un peu comme découvrir le Graal au fond de sa cave. Après cet épisode, les cinq compagnons reprirent leurs recherches avec une énergie décuplée. Mais, ce jour-là, la fortune avait pointé du doigt Christophe. Non seulement il découvrit plus de monnaies que ses camarades, mais il exhuma aussi deux pépites supplémentaires, dont une ne pesait pas moins de… 19 grammes !

assemble_pepite_france_2

Et l’histoire ne se termine pas là. De retour chez lui, notre jeune prospecteur décida de poursuivre l’aventure. Il s’informa auprès d’un professionnel et s’équipa en matériel plus adapté à l’orpaillage. Ce qui lui a permis, à ce jour, de découvrir de nouvelles pépites toujours dans le même champ au travers du quartz aurifère.

assemble_pepite_france_1

N’hésitez pas comme Christophe à nous faire part de vos découvertes d’or natif en France, car nous savons notamment par nos revendeurs que l’histoire de Christophe n’est pas du tout un cas isolé, même si peu en parlent…

Tenez-vous informé des nouveautés et actualités XP en vous inscrivant sur la newsletter:  http://eepurl.com/WcmRz