9 ans pour un trésor

Si vous doutiez que la persévérance est une qualité nécessaire pour faire un bon chercheur, prenez le temps de lire ce témoignage:

« Mon nom est Glenn Lister, je suis âgé de 52 ans, je suis détectoriste depuis 30 ans et membre du « North West Metal detecting club » depuis 17 ans. Le club est basé à Manchester, en Angleterre. Au sein de mon club, j’enregistre les trouvailles et je suis donc en liaison avec les autorités locales du PAS (1), le Portable Antiquities Scheme. J’utilise le détecteur de métaux « XP GOLD MAXX POWER » depuis environ 6 ans et je n’envisage pas d’utiliser une autre machine que du XP car mon taux de découvertes a réellement augmenté dès que j’ai commencé à l’utiliser.

Deux de mes camarades du Club, Cyril Askew, Dennis O’Neil, et moi-même avons découvert un trésor saxon! Ca a d’abord été un bracelet en or en Septembre 2013 :

après avoir mis le pied sur le terrain mon premier signal a été cette trouvaille, j’étais si content d’avoir trouvé un artefact en or et si rapidement !

Et environ 15 minutes plus tard, Cyril a trouvé un Bractéate(2) type-A dans la même zone. Ce trésor a été découvert sur une période de 9 ans de 2004 à 2013.

En tout, j’ai personnellement trouvé 2 bractéates en or, l’anneau de bras en or et un anneau d’alliage de cuivre qui avait été doré.

deux bracelets

Dennis a trouvé 2 bractéates type-B et Cyril a trouvé 1 bractéate type-A.

Toutes ces découvertes ont été délibérément endommagées avant d’être déposées dans le sol. Cela pourrait être un signe d’un rituel d’inhumation ou de crémation.

Une fouille archéologique de l’emplacement est prévue pour Septembre 2014, ce qui, nous l’espérons, nous permettra de découvrir d’autres objets et peut-être de comprendre pourquoi le trésor a été caché. Dans le dernier rapport reçu dans le cadre de la déclaration au TRESURE ACT (3) concernant le bracelet et le Bractéate de Cyril, Charlotte Behr, professeur de l’Université de Roehampton souligne l’importance de la découverte par le poids d’or de l’ensemble – près de 93g ! En plus de cela, les 2 bractéates type-A que j’ai découverts, seraient les plus grands en diamètre et les plus lourds trouvés en Grande-Bretagne à ce jour!

Vivement Septembre 2014, que nous ayons la possibilité de détecter de nouveau ce terrain dont le patrimoine est  fantastique! « 

(1)Le PAS ou Portable Antiquities Scheme, complète le Treasure Act, il a été mis en place par le gouvernement de Grande-Bretagne en 1997 et permet au public comme les utilisateurs de détecteurs de métaux, d’enregistrer leur petites découvertes archéologiques. (Plus d’info : http://finds.org.uk/).

(2) Les bractéates désignent un type de monnaie ou de médaille, elles ont la particularité d’avoir leur empreinte en relief sur la face et en creux sur le revers, leur apparition au nord de l’Europe date du Ve siècle (Danemark, Norvège, Suède, Allemagne, Angleterre), ce qui correspond à l’époque de l’âge du fer germanique. En ornements, ils étaient cousus sur les vêtements. De même type que la monnaie romaine, les motifs sont la représentation de personnages importants (souverains et mythologie germanique) et d’animaux, dans le style animal, caractérisé par des représentations d’animaux et d’oiseaux, qui fut une particularité de l’art scandinave à l’époque des migrations germaniques.

(3) Le Treasure Act est une loi du Royaume-Uni votée en 1996. Elle concerne les trésors découverts en Angleterre, en Irlande du Nord et au pays de Galles. Selon cette loi, toute personne découvrant un trésor sur un de ces territoires doit le déclarer. Une enquête est alors menée pour déterminer si les objets découverts forment bien un trésor. Dans ce cas, le Treasure Valuation Committee, un organisme d’experts indépendants, est chargé de déterminer la valeur marchande du trésor, en vue de son acquisition éventuelle par un musée. (Source Wikipédia)

Tenez-vous informé des nouveautés et actualités XP en vous inscrivant sur la newsletter:  http://eepurl.com/WcmRz